Share It

vendredi 27 janvier 2012

Union Nationale des Administrateurs Marocains (U.N.A.M)

Union Nationale des Administrateurs Marocains (U.N.A.M)
الإتحاد الوطني للمتصرفين المغاربة
L'administrateur cadre supérieur et pilier de l'Administration marocaine a , des années durant, souffert d'une politique étatique qui n'a qu'œuvré pour sa marginalisation, et sa dévalorisation tant sur le plan professionnel que sur le plan matériel et salarial. L'approche corporatiste que l’État a adopté dans le traitement des dossiers revendicatifs de ses fonctionnaires a montré une flagrante discrimination à l'égard du corps des administrateurs. cette approche s'est basé sur les lobbying, les rapports de forces et la pression que chaque corps pouvait exercer sur le gouvernement pour arracher ses droits.
De par son historique et sa position comme étant "l'administration elle même" le corps des administrateur n'a jamais usé de son poids pour exercer les pressions qu'il faut, et de ce fait il ne s'est jamais organisé en groupement pouvant l'unir et faire converger ses composantes vers un objectif commun, qu'est la défense de ses droits.

Cette politique et ces traitements de faveur adopté par l'Etat, n'a fait qu'installer un sentiment d'amertume, d'injustice, d''in-équité voire d'humiliation chez les membres corps.

Pourtant, cette catégorie de fonctionnaires regorge de compétences formées par les meilleures grandes Écoles (ISCAE, ESI, ENAP, ISIC, ENCG, ...) et universités nationales, internationales, ce qui lui permet d'être le moteur de tous les chantiers de modernisation de l'Administration publique.

Ces écoles et universités sont aujourd'hui entrain d'être dévalorisées au profit d'autres institutions, en dévalorisant leurs lauréats, et en les mettant au derniers rang des cadres de l'administration.

Pour ces raisons, nous devons crier haut et fort, nous sommes des cadres de HAUT NIVEAU et nous devons être traités sur cette base, avec autant d'estime accordé aux autres catégories de fonctionnaires de l’État.

Alors organisons nous pour que notre voix arrive aux décideurs, unissons nous pour arracher nos droits, ne laissons personne porter atteinte à notre dignité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Share It